Qu’est-ce que le consentement?

En termes simples, le consentement consiste à demander la permission de s’engager dans une relation avec une autre personne et à respecter sa réponse. 

Le principe est de ne jamais entrer dans l’espace personnel de quelqu’un sans obtenir sa  permission. Le consentement, c’est aussi connaître ses limites et ses désirs, se respecter soi-même et respecter les autres. 

Le mois de la prévention des agressions sexuelles est une campagne annuelle destinée à éduquer et prévenir la violence sexuelle dans nos communautés. 

Cette campagne interorganisationnelle a pour but de susciter des conversations et des réactions, afin qu’ensemble, nous puissions changer les mentalités, briser les tabous et apporter plus de sécurité dans nos communautés. 

Cette année, le Mois de la prévention des agressions sexuelles s’engage à vous fournir les outils et les ressources dont vous avez besoin pour élever des enfants en bonne santé, qui deviendront des adultes sains pratiquant le consentement dans toutes les sphères de leur vie.


Il n’est jamais trop tôt pour commencer à inculquer le consentement à vos enfants.

Le consentement, les limites, le respect et l’empathie sont importants pour les enfants de tout âge et à tous les stades de développement. Il est facile de présenter ces concepts de façon adaptées durant le développement de votre enfant, sans même qu’il ne soit question de sexe.

L’enseignement de ces concepts est efficace pour diminuer la violence sexuelle et protéger vos enfants, afin qu’ils ne deviennent jamais des victimes ou des agresseurs. C’est aussi une façon proactive d’outiller les jeunes pour qu’ils puissent avoir des relations saines durant toute leur vie, avec les membres de leur famille, ami.es, pairs et, et leurs partenaires.

Le consentement, c’est connaître et respecter les choix et les limites de chacun, ainsi que les nôtres. Comprendre ce qu’est le consentement et développer de saines relations, sont des compétences importantes qui aident à reconnaître quand une situation devient inconfortable et savoir comment s’en éloigner.

Enseigner le consentement à nos enfants tout au long de leur vie, c’est agir pour les responsabiliser et les protéger au fur et à mesure qu’ils grandissent et cela développe leur autonomie dans le monde qui les entoure.


Les effets positifs d’enseigner le consentement aux enfants

Les agressions sexuelles sont les seuls crimes violents au Canada qui ne diminuent pas. Chaque année au Canada, se produit environ 600 000 agressions sexuelles. Les taux sont 3,5 fois plus élevés au Yukon que dans le reste du Canada.

  • 60% des victimes d’abus ou d’agressions sexuelles ont moins de 17 ans
  • Un peu moins de 70% des Canadiens ne COMPRENNENT PAS ce que signifie donner son consentement dans des situations intimes. 
  • 1 adolescente sur 10 rapporte qu’une personne qu’il ou elle fréquentait l’a embrassée, touchée ou forcée à avoir des rapports sexuels contre son gré
  • 1 étudiante sur 10 avoue avoir commis au moins un acte de violence sexuelle

C’est l’une des plus grandes craintes de tout parent et il est sans doute plus facile de penser « Non, pas mon enfant! ». En tant que parent, on ne veut pas croire que notre enfant puisse devenir victime… ou auteure de violence sexuelle. 

En tant que parent, on peut faire encore plus. Il y a des mesures simples et engageantes à prendre pour protéger ses enfants.

Quel que soit son âge ou son stade de développement, votre enfant peut apprendre les notions de consentement, de limites, d’empathie et de respect. En les lui enseignant, vous aidez votre enfant à développer les compétences dont il a besoin pour entretenir des relations saines, pour reconnaître et quitter des relations malsaines et également lui donner confiance en lui.

Renforçons le droit de nos enfants de dire « Non »! Encourageons-les à être à l’écoute de leur propre corps et à respecter les autres lorsqu’ils disent « Non »!