Speak Up

Agir en tant que témoin

Victim blaming is a major reason victims do not come forward to talk about their experiences of violence. However, victim blaming is based on widely discredited myths about the dynamics of violence. Alcohol does not cause or invite violence. Walking alone at night does not cause or invite violence. Doing something to upset your partner does not cause or invite violence. Using the washroom that corresponds with your gender identity does not cause or invite violence.

 

Perpetrators cause gender-based violence and it’s never okay.

 

Even if you are not someone who uses or would ever use violence, there are things you can do in your everyday life to make your community safer for people of all genders.

 

When celebrities, politicians, and sports figures you admire are accused of violence - do not make excuses for them.

 

Jokes or comments that minimize the importance of sexualized assault are unfortunately common in our communities. We still live in an age where high profile public figures make rape jokes, harass women and excuse their words as “locker room talk” with little to no consequences, though this has shifted slightly recently. People say things like “boys will be boys”, for example, to excuse behaviours where someone’s consent is violated. If you hear something like this, speak up!

 

La principale raison pour laquelle les victimes ne divulguent pas leurs expériences de violence est le blâme qu’elles s’attirent. Toutefois, ce raisonnement est basé sur des mythes largement discrédités concernant la dynamique de la violence. L’alcool ne cause pas ou n’invite pas à la violence. Marcher seule la nuit ne cause pas ou n’invite pas à la violence. Faire quelque chose qui contrarie sa ou son partenaire ne cause pas ou n’invite pas à la violence. Utiliser la salle de bain qui correspond à son identité de genre ne cause pas ou n’invite pas à la violence.

 

Les auteurs de la violence causent la violence fondée sur le genre et ce n’est

jamais acceptable.

 

Même si vous n’êtes pas une personne qui utilise la violence ou qui pourrait utiliser la violence, vous pouvez poser certains gestes au quotidien pour accroître la sécurité de votre communauté pour les personnes de tous les genres. 

 

Quand des célébrités, des politiciens ou des vedettes de sport que vous admirez sont accusés de violence, ne leur trouvez pas d’excuses.   

 

Les blagues ou les commentaires qui minimisent l’importance des agressions sexualisées sont malheureusement un phénomène courant dans nos communautés. Nous vivons toujours à une époque où des personnalités publiques très en vue font des blagues sur le viol, harcèlent les femmes et définissent leurs propos comme « plaisanteries de vestiaire » avec très peu de conséquences, bien que cela ait changé un peu récemment. Les gens disent « les garçons seront toujours des garçons » pour excuser les comportements où le consentement d’une personne n’est pas respecté. Si vous entendez de pareils propos, prenez la parole!